Photo noir et blanc : Pourquoi choisir le noir et blanc ?

Photo noir et blanc : Un moyen intemporel de réaliser une photographie

La photo noir et blanc est souvent définie comme un moyen intemporel de réaliser une photographie.

Qu’il s’agisse de la photo ou du 7e art, utiliser le noir et blanc évoque fréquemment le sentiment de remonter dans le temps. Les photographies monochromes ont une symbolique très forte.

C’est au cours des années 1820 que la première photo noir et blanc a été mise en place.

Elle a été prise par le Français Joseph Nicéphore Niépce.

photo-noir-et-blanc-point_de_vue_du_gras_Nicephore_NiepceExposée au Harry Ransom Center, cette photo met en scène une vue depuis de la maison de campagne du photographe. Elle est prise à la fenêtre du 1er étage de sa maison de campagne située en Bourgogne.

L’image est ainsi gravée sur une plaque en étain pour être ensuite recouverte de bitume de « Judé », une sorte de goudron qui durcit en présence de lumière. Cette technique photo se nomme « héliographie » car elle demande un temps d’exposition à la lumière de 8 à 10 heures.

Photo noir et blanc : La méthode utilisée

La photo noir et blanc s’est développée durant plus de 70 ans. D’abord, pour les méthodes utilisées, il a fallu de nombreuses tentatives pour peaufiner la première photo couleur.

Ensuite, la photo passe du gris à la couleur via les moyens autochromes mis en place par Auguste et Louis Lumière début 1900.

La photo noir et blanc n’est malgré tout pas tombée aux oubliettes.

Elle est employée dans un but dédié, précisément pour des photos engagées, pour du militantisme.

Photo noir et blanc : un moyen d’expression par excellence

photo-noir-et-blanc-premiere-photoNous avons bien entendu tous au moins une photo noir et blanc qui a marqué nos esprits.

Comme exemple, nous pouvons voir la photo prise par Nick Ut, en juin 1972. En plein affrontement au cours de la guerre du Viêt Nam. On y voit la jeune « Kim Phuc », criant de douleur et fuyant le hameau de Trang-Bang.

Même maintenant, à l’époque où le numérique règne en maître, certains photographes font donc le choix de choisir le noir et blanc.

Sylvain Legard, photographe depuis son enfance, en est un bon exemple.

Il décide d’utiliser ainsi la photo noir et blanc comme le moyen d’expression par excellence.

Pour exprimer la poésie et la confronter au réel.

En effet, ce photographe remporte en 2008 le coup de coeur du Grand Prix photo mis en place par SFR.

Ses photos sont donc présentées et exposées dans de nombreuses villes et diffusées dans de nombreuses revues. Selon lui, l’expression via la photo est une alternative intéressante au texte pour exprimer un point de vue ou un ressenti.

Photo noir et blanc : une épure du réel

photo-noir-et-blanc-Sylvain_Lagarde

Ainsi, nous pouvons voir son travail exposé sur son portfolio où il évoque la photo en noir et blanc comme une « épure du réel » qui s’est révélée à lui.

Pour ce dernier, le langage noir et blanc correspond à une sensibilité aux lignes, aux tracés et mise en place des formes, de la luminosité, de la texture mise en avant sur son travail.

En effet, on constate rapidement que la gestion de la lumière est essentielle pour la photo noir et blanc :  elle permet au photographe de manier et structurer les contrastes et les formes comme bon lui semble.

Photo noir et blanc : les points cruciaux de la photo

La composition et le contraste deviennent alors des points cruciaux de la photo.

Sylvain Lagarde nous donne des idées et recommandations pour une prise de vue de photo noir et blanc.

Voici ses conseils pour une photo noir et blanc optimale :

• Ne pas se satisfaire du noir et blanc neutre. On modifie les filtres de colorimétrie que permettent la majorité des appareils photo. Il précise par ailleurs que rien ne vaut une transformation en noir et blanc en post-traitement logiciel, car elle offre la possibilité de faire ressortir les contrastes en jouant sur les différentes couches de couleur.

• Un bon noir et blanc est basé sur l’exposition. Deux tactiques nous sont suggérées :

– Acquérir une exposition radicalisée via une sous-exposition ou sur-exposition pour obtenir une photo qui possède du caractère.

– Une exposition avec un maximum de latitude, c’est-à-dire avec une série de gris « riches », variant du noir au blanc ou du blanc au noir.

Concernant le traitement des photos, Sylvain déclare qu’il ne traite qu’en fichier RAW, et qu’il fait le traitement photo chez lui par le biais du logiciel Lightroom.

Vous avez une photo noir et blanc abîmée ?

Phenix Photos vous propose de restaurer votre photo afin de lui donner une seconde vie.

Votre photo est dégradée par des déchirures, des rayures, de la moisissure ?